Les repères visuels dans l’environnement et leurs fonctions

Afin d’explorer par l’image les concepts de « repères », de « parcours » et de « territoires » proposés par Georges Vignaux, je vais tenter une première prospection dans le cadre du Marché du Vieux-Port de Québec.

Vignaux considère que la première fonction d’un repère est de signaler un site en vue de l’accomplissement d’actions (ou suggérant l’opportunité d’actions). La seconde fonction d’un repère est de permettre la localisation d’autres repères qui doivent déclencher une action. (le repère est élément de réseau) La troisième fonction d’un repère est de confirmer qu’il est au bon endroit.

Marché du Vieux-Port de Québec (photo prise en août 2014 dans l’aire principale)

Dans un premier temps, portez votre attention sur les affiches suspendues au plafond. Dans un deuxième temps, décortiquez la structure infographique de ces affiches.

Les repères visuels dans l'environnement et leurs fonctions
Les repères visuels dans l’environnement et leurs fonctions. Marché du Vieux-Port de Québec.

Les deux premières affiches, sur leur portion de droite, portent le logo du Marché du Vieux-Port (elles sont situées plus près de l’entrée ouest de l’édifice), tandis que celles qui leurs succèdent ne renvoient qu’à ce qui est situé à la gauche des deux premières pancartes. En se fondant sur ce que suggère Vignaux, décortiquons leurs fonctions.

Fonction # 1 : signaler un site en vue de l’accomplissement d’actions
Le logo du Marché du Vieux-Port signale effectivement un site, celui du Marché du Vieux-Port. Il signale aussi l’offre qui est là présentée et l’accomplissement de certaines actions propres à une saison donnée.  Les actions sont ramenées symboliquement à des figures de produits dont l’achat est possible (effet de métonymie) : exemple : un crabe = existence d’une poissonnerie  :

  • vers la fin du mois d’août, le marché est essentiellement occupé par les agriculteurs maraîchers des villages avoisinants qui viennent vendre leur production (action) ;
  • les consommateurs sont invités à déambuler devant les étals, à s’arrêter devant les étals, à discuter avec les commerçants, à éventuellement acheter (actions).
Les repères visuels dans l'environnement et leurs fonctions.
Fonction # 1 : signaler un site en vue de l’accomplissement d’actions.

 

Fonction # 2 : permettre la localisation d’autres repères qui doivent déclencher une action

Les éléments infographiques situés à la gauche des affiches signalent aux gens qu’ils trouveront, dans ce lieu, certains types d’aliments frais (fromage, pain artisanal, poisson, fruits de mer, légumes et fruits frais, saucisses) ou breuvages (vin, bières de microbrasserie, apéros) dans le but de déclencher une action, celle d’inciter à parcourir tout le marché pour y découvrir ces produits (mutiplicité des parcours qui combinent l’économique, l’achat, et le ludique sous la forme du plaisir de l’œil). Il s’agit bel et bien là d’autres repères qui doivent déclencher une action : déambuler, regarder, découvrir les produits offerts, socialiser (discuter avec les commerçants), acheter.

Fonction # 2 : permettre la localisation d’autres repères qui doivent déclencher une action

 

Fonction # 3 : confirmer que l’individu est au bon endroit

Le logo du Marché du Vieux-Port signale effectivement à l’individu qu’il est au bon endroit (repère statique). Les autres éléments infographiques situés à la gauche de l’affiche renforcent cette localisation par la nature même de leurs propriétés graphiques. Les affiches qui ne comportent pas le logo du Marché du Vieux-Port travaillent également dans le même sens.

Fonction # 3 : confirmer que l'individu est au bon endroit
Fonction # 3 : confirmer que l’individu est au bon endroit

 

Fonction # 4 : répondre à certaines attentes.

J’ose ici introduire une autre fonction qui ne fait pas partie de la nomenclature initiale de Vignaux (ne pas oublier que Vignaux et moi sommes dans un work in progress afin de fonder une typologie pour travailler en sociologie visuelle). En fait, il est plausible d’envisager que le logo (repère) confirme à l’individu qu’il s’attend à trouver dans ce lieu un certain type d’offre répondant à certaines attentes. Le Marché du Vieux-Port fonctionne dans une double logique : une offre permanente (saucisses, fromages, chocolat, poisson, charcuterie) et une offre saisonnière (produits maraîchers) : : la stabilité et la variation.

Par exemple, le printemps et au tout début de l’été, le consommateur trouvera au Marché du Vieux-Port surtout des produits d’horticulture. Plus la saison estivale avance, plus l’offre de produits se modifie en fonction des produits maraîchers qui deviennent disponibles. Au début de l’automne, les cucurbitacées prennent de plus en plus de place. Avec l’approche de l’hiver, des commerçants offrant surtout des produits pouvant servir de cadeaux de Noël remplacent les précédents.

Fonction # 4 : répondre à certaines attentes
Fonction # 4 : répondre à certaines attentes

© Pierre Fraser, 2015.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s