La photographie sociologique

| Cahier 1 |

La photographie, apparue au milieu du XIXe siècle, s’est rapidement implantée comme outil d’analyse de la société. À titre d’exemple, le projet Pictures of East Anglian Life[1] du photographe britannique Peter Henry Emerson (1856-1936), en 1880, dans un contexte d’émergence de la classe moyenne, des cadres, des bureaucrates et des employés salariés, s’inscrit déjà comme outil d’analyse sociologique. Certes, Emerson se considérait avant tout comme un photographe artistique, mais comme le souligne Douglas Harper, il fut bel et bien le premier à pratiquer la sociologie visuelle[2], alors que ses photographies rendaient bel et bien compte d’une réalité sociale concrète. Certes, il semble parfois nécessaire d’accoler une étiquette à une discipline ou une méthode pour bien la différencier et bien la positionner par rapport à d’autres pratiques, mais le point de vue avancé ici est différent et positionne la sociologie visuelle comme une pratique sociologique à part entière qui s’inscrit dans l’ensemble de toutes les autres pratiques sociologiques. Voilà sa fonction première et sa finalité.

Les trois photos ci-dessous, réalisées par Peter Henry Emerson, sont intéressantes à plus d’un égard. En fait, non seulement montrent-elles certaines tranches de vie de la fin du XIXe siècle en Angleterre, mais elles encapsulent surtout un ensemble de valeurs et de normes sociales de l’époque, tout comme elles présentent les technologies de cette même époque. La première de ces photographies, Setting the Bow Net, montre l’une de ces techniques utilisées à la fin du XIXe siècle pour préparer un filet de pêche dédié à une prise de poisson spécifique. Elle renseigne aussi sur le code vestimentaire de l’époque, sur la technologie utilisée pour se déplacer sur l’eau (des rames), sur l’aménagement du territoire, etc.

▼ Setting the Bow-Net (© Peter H. Emerson, 1886)

La première photo de la page suivante, Coming Home from the Marshes, quant à elle, montre des habitants qui reviennent des marais après avoir travaillé tout le jour durant. Encore là, cette photo est non seulement révélatrice de la technologie utilisée pour le travail des champs, mais elle est aussi révélatrice des rudes étoffes qu’utilisait une certaine classe sociale pour se vêtir, sans compter la cruche que tient la femme contenant un quelconque breuvage pour se désaltérer, qui révèle ici la toute la rusticité de la vie de ces gens.

▼ Coming Home from the Marshes (© Peter H. Emerson, 1885)

La dernière photo, Towing the Reeds, quant à elle, montre le corps au travail : celui en arrière-plan au travail de la faux, celui d’avant-plan au remorquage d’un petit chaland transportant des ballots de roseaux. À y regarder de près, tout, dans ces photos, traduit la rudesse de l’époque. Et il est là le potentiel de l’utilisation de l’image en sociologie, en ce qu’elle permet d’appréhender la réalité sociale autrement que par une méthode quantitative.

▼ Towing the Reeds (© Peter H. Emerson, 1885)

Au-delà des débats sur le positionnement de la sociologie visuelle, la présente démarche tentera non seulement d’en explorer les méthodes et les pratiques, mais tentera aussi d’en formaliser un premier cadre théorique à travers les notions de repères, de parcours et de territoires visuels. En ce sens, la sociologie visuelle n’est différente d’aucune autre pratique sociologique quantitative ou qualitative, à savoir la description, la recherche des contextes et l’interprétation. Conséquemment, nul besoin de la catégoriser, même si la tentation est grande, car « l’utilisation de l’image comme outil de recherche aide [avant tout] le chercheur à comprendre mieux le monde social et permet une représentation plus ample de la réalité sociale[3]. »

En ce sens, la sociologie visuelle n’est pas que dédiée au sociologue, mais intéressera au plus haut point le journaliste ou le spécialiste des communications dans sa capacité à analyser sociologiquement l’image, fixe ou animée, d’en dégager les signes distinctifs qui renvoient à certaines réalités sociales, ou le géographe qui saura inscrire des réalités sociales dans un territoire géographiquement délimité à travers des repères, des parcours et des territoires.

Finalement, il se pourrait bien que la sociologie visuelle puisse contribuer à démonter et déconstruire des oppositions bien ancrées en sociologie et pourtant vides de sens : écrit/image ainsi que quantitatif/qualitatif. De plus, confronté à un monde de plus en fondé sur l’image et ce qu’elle représente comme véhicule symbolique et représentation sociale, la sociologie visuelle ne peut que prendre sa place et s’affirmer comme pratique qualitative à part entière. Et si la sociologie visuelle se veut avant tout une démarche sociologique qualitative dont la finalité est de rendre compte de réalités sociales à travers l’image — qu’il s’agisse du médium de la photographie, du documentaire (film, vidéo) ou du multimédia —, comme le souligne à propos Fabio La Rocca, « l’image doit être pensée comme un texte[4] ». De là, en se fondant sur les travaux de John Grady[5], il est généralement convenu que trois méthodes participent à la pratique de la sociologie visuelle, La Rocca propose les trois distinctions suivantes : sociologie avec les images ; sociologie sur les images ; restitution de résultats[6].

| Cahier 1 |

© Pierre Fraser (Ph. D.), 2017

Références

[1] Région du Royaume-Uni dont l’économie, basée sur la laine et le textile, fut l’une des riches régions du pays jusqu’à la Révolution industrielle.
[2] Harper, D. (2012), Visual Sociology, New York : Routledge, p. 22.
[3] Idem.
[4] La Rocca, F. (2007), « Introduction à la sociologie visuelle », Sociétés : l’image dans les sciences sociales, vol. 1, n° 95, Paris : De Boeck Supérieur, p. 33-40 [33].
[5] Grady, J. (2001), « Becoming a visual sociologist », The Quarterly Journal of the Wisconsin Sociological Association, vol. 38, n° 1-2, p. 83-119.
[6] Idem., p. 33.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s