Photo elicitation en pratique

| Cahier 1 |

Les nombreux problèmes liés à l’utilisation de la photographie par des sociologues ou au travail sociologique des photographes ont été largement traités, notamment par Howard Becker [1]-[2], Elizabeth Chaplin [3], Douglas Harper [4]-[5], et en France, par Sylvain Maresca [6]-[7] et Bruno Péquignot [8]. Nous retiendrons ici trois pratiques de la sociologie visuelle utilisant la photographie : la sociologie avec des images (photo elicitation) ; la sociologie photographique sur des images (analyse de corpus visuels) ; la sociologie photographique en images. Le sociologue Jean-Yves Trépos a fort bien su résumer la question de l’utilisation de la photographie en sociologie :

« Il y a de bonnes raisons d’estimer, d’abord sur un plan pratique, que l’utilisation de photographies pourrait répondre à cette triple difficulté : (i) donner l’occasion de s’exprimer d’une manière plus affranchie ; (ii) d’avoir des interactions moins stressantes et sans grande déperdition entre le moment initial et le moment final que ce qui se produit dans une interview classique ; (iii) offrir la chance de réduire la dissymétrie, souvent tenue naturelle par les sociologues, entre le chercheur et ceux auprès desquels il s’informe. Mais peut-on en rester à ces commodités d’accès ? […] Louis Marin a brillamment montré comment les différents niveaux de sens d’une image articulent largement l’actuel et le virtuel, l’objet matériel et l’objet représentatif. On peut donc s’attendre à ce que l’image permette des enchaînements plus ou moins inattendus de représentations, favorisés par son caractère polysémique qui laisse ouvertes plusieurs entrées thématiques simultanées [9]. »

Partant de là, je vous propose deux photos à travers un dispositif d’enquête en trois phases : (i) production de sens ; (ii) modalités de généralisation ; (iii) mise en récit. Analysez attentivement les deux photos suivantes.



L’exercice est le suivant : partir du particulier pour aller au général :

  • ces deux photos doivent conduire à une production de sens, c’est-à-dire que vous devez en parler en décrivant ce qu’elles semblent contenir. Vous devez tout d’abord décrire chacune des photos, ensuite, vous devez dire ce qu’elles vous suggèrent ;
  • ces deux photos doivent conduire à des modalités de généralisation, c’est-à-dire qu’elles doivent susciter chez vous un jugement global sur la situation sociale des deux hommes assis sur leurs déambulateurs ;
  • ces deux photos doivent conduire à une mise en récit, c’est-à-dire qu’elles engagent la fabrication d’un récit qui intègre les deux étapes précédentes. Autrement dit, vous devez avoir l’impression que ces deux photos ont été choisies pour raconter quelque chose de cohérent, cohérence que vous devez à votre tour vous efforcer de restituer, d’une part, et le contact avec l’image doit vous inciter à produire un récit privé à propos de tout ou partie des photos, d’autre part. Ces deux modalités de mise en récit, n’épuisent pas pour autant toutes les possibilités, mais elles désignent assez bien un continuum narratif compris entre deux pôles. En d’autres termes, bien souvent, derrière un propos généralisant (constatif, esthétique, morale), se profile une expérience vécue, une relation à un proche, sur un mode finalement inductif. Par exemple, il se pourrait bien que certains d’entre vous, en faisant une mise en récit des deux photos, renverront à l’un de leurs grands-parents ou à un proche qui utilise un déambulateur.

Sur la photo de la page suivante, un homme est assis sur son déambulateur à l’intersection de deux rues, Du Pont et St-Joseph, tout près de la Maison Gilles Kègle, qui offre des services aux gens démunis, dans le quartier St-Roch de la ville de Québec, un quartier central défavorisé en pleine revitalisation.

Que peut-on décrire à partir de cette photo ? Tout d’abord, il faut parvenir à identifier les principaux repères visuels. Quels sont ces repères visuels ? Un cadre urbain, spécifiquement celui d’un centre-ville. Une période de l’année plus ou moins froide. Des gens assis sur des déambulateurs. Les vêtements élimés de l’homme en avant-plan qui fume.

Sur la photo ci-dessous, un homme est assis sur son déambulateur dans un sentier pédestre situé dans un boisé urbain, soit celui du Parc Chauveau de la ville de Québec, dans le secteur Lebourgneuf, lui-même encadré par un quartier huppé, Le Mesnil, et un quartier de niveau classe moyenne médiane, Neufchâtel.

Quels sont les repères visuels de cette photo ? Un cadre champêtre dans un boisé urbain. Une période de l’année où la température est confortable. Une personne âgée assise sur un déambulateur. Un homme âgé vêtu de vêtements propres et de qualité qui ne fume pas.

| Cahier 1 |

© Pierre Fraser (Ph. D.), 2017

Références
[1] Becker, H. S. (1986), Doing Things Together : Selected Papers, Evanston : Northwestern University Press.

[2] Becker, H. S. (2003), Paroles et musique, Paris : L’Harmattan.

[3] Chaplin, E. (1994), Sociology and Visual Representation, London : Routledge.

[4] Harper, D. (1988), « Visual Sociology : Expanding Sociological Vision », The American Sociologist, p. 54-70.

[5] Harper, D. (2000), « The Image in Sociology : Histories and Issues », Journal des anthropologues, p. 143-160.

[6] Maresca, S. (1996), Précis de photographie à l’usage des sociologues, Rennes : Presses universitaires de Rennes.

[7] Maresca, S., Meyer, M. (2013), Des pouvoirs de l’image, Paris : Seuil.

[8] Péquignot, B. (2008), Recherches sociologiques sur l’image, Paris : L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », Série « Sociologie des Arts ».

[9] Trépos, J. Y. (2015), « Des images pour faire surgir des mots », L’Année sociologique, vol. 65, n° 1, p. 191-224 [193].

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s