Drones et espace public

Tout design, comme nous l’avons déjà souligné ailleurs, s’inscrit non seulement dans une époque donnée véhiculant certaines valeurs et normes sociales, mais sert aussi à transgresser certaines valeurs et normes sociales. Plus encore, le design reflète aussi les valeurs d’une société, alors que s’intègrent de plus en plus de technologies dans le tissu social. Comme les drones font justement partie de ces technologies qui ont un impact, c’est ici qu’intervient la firme d’architectes londonienne Studioshaw avec sa proposition d’une arène où il serait possible d’y tenir des courses de drones.
Drones : un arène pour compétitionner !
En fait, Studioshaw a remporté le premier prix d’un concours architectural organisé conjointement par l’organisme Scottish Enterprise et le Dundee Institute of Architects concernant la revitalisation et la rénovation du District 10, un ancien dépôt ferroviaire de la ville écossaise de Dundee sise sur les abords de la rivière Tay. Concrètement, comme plusieurs villes dans le monde, redonner l’accès aux plans d’eau aux citoyens par diverses formules est une solution non seulement envisageable, mais à surtout à envisager.

Et ce que propose Studioshaw est intéressant à plus d’un égard. Tout d’abord, étant donné la proximité de l’Université de Dundee, celle d’entreprises spécialisées dans les médias et la culture numérique, et celle d’entreprises spécialisées dans le jeu électronique et la réalité virtuelle, Studioshaw a voulu miser sur cette présence pour accentuer des lignes de force socioéconomiques déjà présentes et actives. Ce faisant, Studioshaw redonne non seulement une nouvelle vie à ce qui n’était qu’on dépôt ferroviaire, mais crée une toute nouvelle dynamique qui permettra aux entreprises existantes de tester leurs prototypes et aux citoyens de se réapproprier les lieux.

Il va sans dire que le fait de proposer une arène où se tiendront des courses de drones est tout à fait dans l’air du temps. Pour les architectes de Studioshaw, il s’agit d’explorer autrement la dimension physique de la ville et surtout de redonner aux citoyens et aux entreprises un lieu-mouvement, c’est-à-dire un espace au sens fort de la plénitude urbaine qui se constitue comme lieu de connectivités concrètes et symboliques où transitent de grandes quantités de personnes.

À quand ce genre d’initiative dans votre quartier ?

© Eleanor Gibson, 2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s