Les nazis et les campagnes anti-tabac

Notre Führer, Adolf Hitler, ne boit aucun alcool et ne fume pas… Sa performance au travail est incroyable ! [1] ». Dans le même souffle, les campagnes antitabac nazis soulignaient que Churchill, Roosevelt et Staline étaient des fumeurs invétérés. Certains médecins allemands parlèrent même de « masturbation pulmonaire ».

Les chercheurs allemands, lors de la Seconde Guerre mondiale, ont été parmi les premiers à établir un lien direct de cause à effet entre le tabagisme et le cancer du poumon. En fait, selon le chercheur Robert Proctor, l’Allemagne nazie était des décennies en avance en matière de politiques sociales par rapport aux autres pays et déjà engagée dans l’activisme sanitaire[2]. La chose a de quoi surprendre. Selon Proctor, ce comportement procéderait de la même logique que celle à l’origine de leur comportement génocidaire : une utopie raciale sanitaire strictement réservée aux Allemands de souche aryenne et en santé. Concrètement, le Troisième Reich a réussi à normaliser les comportements de la population en matière de santé et de pratiques hygiénistes. Le Fürher a été dépeint comme un non-fumeur ayant adopté une alimentation végétarienne. Saine alimentation, pain de blé entier, graines de soya, campagnes antitabac, en somme, tout un programme qui serait devenu métaphore sociale où Juifs et autres ennemis du peuple germanique étaient devenus des tumeurs cancéreuses qu’il fallait éradiquer du corps politique allemand.

Les dirigeants nazis s’inquiétaient que le citoyen puisse accorder son allégeance à une autre autorité que celle de l’État et du Führer, d’où des campagnes antitabac proposées par l’association des fumeurs à la chaîne dont celle-ci, qui dit : « Ne fumez pas… « Ne partez pas en fumée ! ». « Notre Führer, Adlof Hitler, ne boit aucun alcool et ne fume pas… Sa performance au travail est incroyable ! ». Dans le même souffle, les campagnes antitabac soulignaient que Churchill, Roosevelt et Staline étaient des fumeurs invétérés. Certains médecins allemands parlèrent même de « masturbation pulmonaire ». Soixante des plus grandes villes allemandes, dès 1941, bannirent des rues la consommation de la cigarette. Tout au cours de la guerre, il fut interdit aux femmes enceintes de moins de 25 ans de se procurer des coupons de rationnement de tabac, tout comme il fut interdit de vendre des cigarettes aux femmes dans les restaurants et les cafés. À partir de juillet 1943, un décret rendit illégale la vente de cigarettes à tous les gens âgés de moins de 18 ans. La cigarette, dès 1944, fut bannie des trains et des autobus, une initiative d’Adolf Hitler qui s’inquiétait que les jeunes femmes respirent la fumée du conducteur [3].

Dès 1939, l’épidémiologiste allemand Franz H. Muller avance l’idée que « l’augmentation spectaculaire de la consommation de tabac serait la cause ayant eu l’impact le plus significatif sur l’incidence du cancer du poumon [4]. » En 1944, un rapport soumis par le pathologiste militaire Franz Buchner, souligne que des 32 soldats qu’il a examinés et qui sont décédés d’une crise cardiaque, alors qu’ils étaient au combat, tous étaient des « fumeurs enthousiastes », d’où l’idée que la cigarette était définitivement « un poison coronarien de premier ordre[5]. »


Pierre Fraser, Ph.D., 2017 / texte

___________
[1] « Die Gefahr im Schatten: Chronica et acta phantastica », Reine Luft, (1941), p. 34-43.

[2] Proctor, R.N. (1991), Nazi War on Cancer, Princeton : Princeton University Press, p. 192.

[3] Bauer, D., (1937), « So lebt der Düce », Auf der Wacht, vol. 54, p. 19-20 [18].

[4] Muller, F.H. (1939), « Tabakmissbrauch und Lungencarcinom », Z Krebsforsch, vol. 49, p. 57-85.

[5] Gœdel, A. (1944), « Kriegspathologische Beitrage », A. Zimmer A (ed.), Kriegschirurgie, vol 1. Vienna : Franz Deuticke.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s