Quémander sa pitance

| Scènes de rue |

Cette photographie est l’un de mes préférées. Elle possède à la fois une intense charge émotive et sociologique. En un seul coup d’oeil, elle arrive à traduire non seulement le concept d’instant décisif, mais arrive surtout à traduire la pauvreté à laquelle certaines personnes sont soumises dans notre société.

L’homme qui est debout, avec son chien couché tout près de lui, vient tout juste d’arriver devant un bistro de la rue St-Joseph dans le quartier St-Roch (Québec), un chaud dimanche de juillet 2015. À l’homme qui est assis à la table, il demande, avec grande humilité, si ce dernier peut lui payer un repas, ou lui donner les restes de son repas. On constatera également que ses effets personnels, déposés à la gauche du chien, sont tout ce qu’il possède, cet homme étant un SDF (autre catégorie sociale stigmatisante).

Selon vous, l’homme assis à la table acquiescera-t-il à sa demande ?

L’homme assis à la table, affichant un air bourru, malgré la demande de l’homme debout, continue de consulter son téléphone intelligent. L’homme debout ne dit rien, mais reste planté là. Après trente longues secondes qui semblent une éternité, l’homme assis à la table l’invite à prendre place.

© Pierre Fraser (Ph. D.), 2017 / texte et photo