Cigarette : un symbole visuel chargé

Si la cigarette, des années 1940 jusqu’à la fin des années 1970, a connu son heure de gloire dans la publicité, les magazines et les médias de masse, c’est bel et bien parce qu’elle était socialement acceptée et acceptable. Par la suite, avec toutes les campagnes de santé publique des années 1980 jusqu’à aujourd’hui, la cigarette est devenue socialement non acceptée et non acceptable. Autrement dit, la cigarette, aujourd’hui, porte avec elle une forte charge visuelle liée aux sanctions sociales la concernant.

L’une des forces de la sociologie, en autant qu’on ne fasse pas de la sociologie critique, c’est de rendre compte de la société d’un strict point de vue analytique, donc dans une démarche scientifique et rigoureuse. Et la sociologie visuelle dispose de cette capacité à analyser les faits, visuellement parlant. Évidemment, il serait ici possible de faire un tour d’horizon chronologique de la publicité concernant la cigarette depuis 1940 à 1980, mais nous nous en tiendrons à ce symbole visuellement chargé et négativement connoté dans notre société.

Le théâtre du Trident de Québec a été mis à l’amende parce qu’une comédienne a fumé sur scène dans la pièce Le cas Joé Ferguson. « Apparemment, c’est à la suite d’une plainte d’un spectateur que des inspecteurs du ministère de la Santé et des Services sociaux ont été dépêchés sur place afin d’assurer le respect de la loi, ce qu’ils ont fait avec un constat d’infraction et une amende de 682 $. Les inspecteurs se sont présentés à l’avant-dernière représentation, le 23 novembre dernier [2017], ce qui signifie qu’il n’a fallu qu’une seule plainte, après que la pièce eut été vue par environ 10 000 personnes. Tant le ministère de la Santé que les organismes de lutte contre le tabagisme soulignent que la loi vise à dénormaliser l’usage du tabac et estiment que sa présence sur scène contrevient à cet objectif. »

Que faut-il retenir de cet événement ? Il est plausible de supposer sociologiquement deux choses : (i) il existe une minorité agissante qui a le pouvoir de faire taire la liberté d’expression au théâtre ;  (ii) il y a un courant d’obédience puritaine qui a la capacité d’édicter ce qui est socialement ou non acceptable, que l’on pourrait qualifier de néopuritanisme.

Lorsque la direction du Théatre mentionne que « Cette amende nous fait un peu peur. On se pose déjà la question régulièrement: est-ce que telle ou telle chose, c’est présentable sur scène ? Est-ce tolérable pour un public ? Y a-t-il un avantage de présenter de la violence sur scène, par exemple ? », on se retrouve effectivement dans la logique de la minorité agissante, car il n’y a eu qu’une seule plainte sur 10 000 spectateurs.

Lorsque la direction du Théatre mentionne que « Pour le moment, au Trident, je ne serais pas à l’aise d’autoriser une autre cigarette. L’idée, c’est d’essayer de trouver un compromis pour la suite des choses », il y a là les conséquences d’une morale néopuritaine qui cherche à aseptiser l’espace public tout comme d’en gommer les aspérités, forçant ainsi les institutions artistiques à « rentrer dans le rang » d’une nouvelle morale de la bien-pensance. Et quand on y regarde le moindrement de près, c’est bel et bien dans une logique de la bien-pensance que les sociétés occidentales sont engagées sous l’impulsion d’une gauche qui ne défend plus le prolétaire, mais qui s’assure, bien au contraire, que plus rien ne puisse offusquer qui que ce soit au nom d’un vivre ensemble de la tolérance qui a pourtant des accents d’intolérance.

D’ailleurs, à ce sujet, il serait tout à fait pertinent de recenser les repères visuels qui, aujourd’hui, dans notre société, constituent et représentent cette bien-pensance. Il y a là tout un chantier de sociologie visuelle à mettre en œuvre.

© Pierre Fraser (Ph. D.), 2017 / texte
© Photo entête : Amritanshu Sikdar

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s