Cahiers publiés

Télécharger / Visionner
Papier (couleur) : disponible sous peu
Papier (noir & blanc) : disponible sous peu

Dans ce second numéro, le sociologue Olivier Bernard montre et explique comment le corps, désormais devenu cette ultime identification à soi, peut parfois être l’objet de profondes transformations. En se fondant sur les expériences de deux jeunes femmes, il arrive à démontrer comment cette idée du corps transformé traverse aussi la société dans son ensemble. « Aujourd’hui, le corps est entièrement culturel. Le but est de faire du corps un environnement, comme la nature, c’est-à-dire de vivre dans un corps qui serait entretenu, dominé par des régimes diététiques, par des efforts.1»

1 Le Monde (2004), Le corps devient une construction sociale, Entrevue avec Bernard Andrieu.


Télécharger / Visionner
Papier (couleur) : disponible sous peu
Papier (noir & blanc) : disponible sous peu

L’image est partout. L’image prédomine. Il y a là toute une dimension visuelle et sociale qui est mise en action et qui conditionne nos vies. Le simple panneau routier et le feu de circulation régissent nos déplacements. L’architecture structure nos espaces de vie et nos relations sociales. Le panneau réclame et la publicité communiquent des façons d’être et de consommer. Dans un contexte technologique où chacun est en mesure de produire et de diffuser des images à partir de son téléphone intelligent, où la consommation d’images est inévitable, la sociologie visuelle propose de mobiliser la production d’images, fixes ou animées, pour rendre compte des différentes réalités sociales qui travaillent et traversent la société.